Archives pour la catégorie Mobilité urbaine

En attendant la fin des travaux de reprise du Pont Sénégal 92, une solution provisoire pour faciliter la mobilité entre Dakar et sa banlieue nord et baisser la souffrance de la population.

En attendant la fin des travaux de construction du pont de Sénégal 92 auprès du stade LSS, il conviendrait de trouver une solution provisoire à la situation difficile de la circulation dans cette zone, en vue de faciliter la mobilité des véhicules et permettre aux populations de vaquer assez librement à leurs occupations, sans autant de souffrance.

Cliquer pour une vue plus large
Cliquer sur chacune des images pour une vue plus large
Rond-Point provisoire côté Dispensaire Nabil Choucaire
Rond-Point provisoire côté Dispensaire Nabil Choucaire

Cette solution consiste à réaliser deux Ronds-points :

  • un du côté de Nabil Choucaire
  • un du côté du stade

comme indiqué dans les vues de Google Earth ci-contre.

Rond Point provisoire côté Stade LSS
Rond Point provisoire côté Stade LSS

Ces ronds-points devraient permettre de traverser cette route de l’Aéroport en attendant la fin des travaux.

Il faut noter que cette route de l’Aéroport avec son sens unique a séparé complètement les Parcelles Assainies et la banlieue nord du reste de la ville de Dakar. Ce seul pont en assurait la liaison. C’est donc à se demander s’il ne serait pas plus judicieux de penser à augmenter les traversées de cette route, en projetant d’autres ponts.

Mais en attendant, ces ronds-points provisoires devraient constituer un soulagement pour la population.

En outre ils ne seraient pas difficiles à réaliser.

Qu’en pensez-vous ?

Une voie de contournement de la Patte d’Oie, ne serait-elle pas nécessaire ?

Presque chaque soir, il en est ainsi.

Presque chaque soir, il en est ainsi.(Cliquer dessus pour une vue plus large).

L’on peut observer, chaque soir, la longue file, sur l’échangeur de la Patte d’Oie, occasionnant des pertes de carburant non négligeables pour le pays, et de temps pour les usagers fatigués, désirant se rendre à leurs domiciles,  aux Parcelles Assainies, à Yoff, ou ailleurs.

Ceci aurait  vraisemblablement une répercussion négative sur notre développement économique.

  • Combien de litres de gasoil sont consommés sans gain après avoir fait l’objet d’une importation, ceci presque chaque jour ?
  • Combien de kg de CO2 sont rejetés par ce gasoil dans l’atmosphère ?
  • Le bilan annuel, ne pourrait-il pas être lourd ?
  • Le temps qu’on pourrait gagner ne pourrait-il pas contribuer au repos pour la santé ?

Il conviendrait d’une solution.

Cet échangeur est certes d’une grande utilité, ayant apporté un grand soulagement à la population. Cependant, dans le but de toujours mieux faire, il serait intéressant d’y apporter des améliorations.

Ainsi, le voudrait le progrès.

En effet, ce passage alimentant aussi bien Yoff que les Parcelles assainies, dont l’entrée par la Patte d’Oie constitue une principale assez sollicitée, l’endroit devient rapidement un goulot d’étranglement, et la circulation est vite bouchée.

La file peut durer jusqu'au delà de 21 h.
La file peut durer jusqu’au delà de 21 h.

C’est la raison pour laquelle, l’idée d’une voie de contournement pourrait décongestionner, en rejoignant la route des niayes, sur laquelle des aménagements appropriés pourraient être réalisés.

Cliquer
Voie de contournement de la Patte d’oie quittant l’autoroute venant de Dakar, pour piquer directement vers un embranchement sur la route des niayes. (Cliquer dessus pour une vue plus large).

Le projet est matérialisé par la ligne bleue sur la vue de Google Earth ci-contre.

Cette voie ferait certainement l’objet d’un pont assez long dans les marécages.

Ce n’est qu’une idée de projet. Une étude approfondie serait nécessaire pour une circulation dans les deux sens.

Il conviendrait de l’améliorer, ou de proposer des alternatives.

Les Parcelles assainies constituent une localité d’une envergure telle que celle-ci devrait disposer de plusieurs points d’entrée et de sortie.