Archives de catégorie : Mobilité urbaine

Ces Réalisations manquant de professionnalisme et gaspillant nos maigres ressources dans un perpétuel endettement du pays ! A quand un terme ?


Route mal assainie, faite en mai 2015, méconnaissable en août 2015.
Route mal assainie, faite en mai 2015, méconnaissable en août 2015.(Click pour une vue plus large)
Poteau électrique MT mal implanté
Poteau électrique MT mal implanté. (Click pour une vue plus large)
Une telle cohabitation entre une ligne 30 000 volts à proximité d'un arbre comme le Kadd ne saurait être acceptable.
Une telle cohabitation entre une ligne 30 000 volts à proximité d’un arbre comme le Kadd ne saurait être acceptable. (Click pour une vue plus large)

Ces images témoignent de défauts de réalisation, apparemment acceptés en l’état, l’on ne sait pourquoi.

De pareils cas sont nombreux dans ce domaine de l’énergie et peuvent être visibles ou non par un non initié. Ils peuvent également exister dans d’autres secteurs tels que les routes , les bâtiments, etc…

De la même façon qu’on parle d’impunité concernant certains actes, il convient également de parler d’impunité dans ce domaine de réalisation où la médiocrité de la qualité ne semble pas inacceptable, eu égard à la fréquence et à la multiplicité des cas.

Cependant, il conviendrait de se demander si cela ne résulterait pas de certaines dispositions administratives et législatives . En effet, l’on peut constater que pour définir certains critères de choix de l’entreprise, l’on se focalise sur le chiffre d’affaires qui doit être le plus élevé possible, ainsi que des papiers administratifs que la débrouillardise financière n’aura aucune difficulté à présenter, tandis que les compétences qui cherchent à se conformer à la réglementation en vigueur auront du mal à réussir dans ce jeu.

Devant une telle situation, ne conviendrait-il pas de procéder souvent à une évaluation des dispositions en vigueur, eu égard au caractère fréquent de certaines fautes ?

 

 

Un Raccourcis entre Pikine et Parcelles Assainies : Pourquoi pas ?

Voie de contournement entre Pikine et Cambérène – Parcelles Assainies

On peut constater les bienfaits du nouveau pont de l’embranchement de Keur Massar sur la route nationale, de même que celui de Thiaroye.

Pont Croisement Keur Massar
Clic pour une vue plus large
Pont Poste Thiaroye
Clic pour une vue plus large

En effet depuis la mise en service de ces ponts, on peut constater une réelle fluidité du trafic entre Mbao et l’entrée de Pikine.

Il convient donc de développer de tels projets.

Mais l’on constate que les véhicules de cette direction arrivent rapidement au croisement de Cambérène, et une fois à ce niveau, la souffrance revient, malgré tout l’artifice développé au  niveau de ce point.

 

Il constitue un vrai goulot d’étranglement. Ceci est du au fait qu’au niveau de ce point, certains véhicules provenant de la Patte d’Oie et désirant se rendre à Pikine sans emprunter l’autoroute à péage sont gênés par des véhicules provenant du quartier de Dalifort.

Les véhicules provenant de Cambérène et désirant se rendre à Pikine sont gênés par les véhicules provenant de la Patte d’Oie et par ceux venant de Dalifort, ainsi que ceux sortant de l’autoroute à péage.

Les véhicules provenant de Pikine et désirant se diriger vers la Patte d’Oie sont gênés par les véhicules provenant de Cambérène.

Les véhicules provenant de Pikine et désirant se rendre vers le Rond point de la Case sont obligés de faire la queue suite à l’étroitesse de la route et de l’espace disponible. C’est ainsi que ces derniers qui auraient pu continuer sans s’arrêter vont contribuer à gonfler le trafic, au niveau de ce rond-point.  Ceci est d’autant plus préoccupant que le tronçon entre Croisement Cambérène et Rond-point La Case est très sollicité aux heures de pointe (le matin (7h – 10h) et le soir (18h – 21h).

Un pont sur le rond-point Croisement Cambérène comme celui de Thiaroye ou de l’embranchement de Keur Massar aurait pu régler partiellement le problème en permettant aux véhicules venant de la Patte d’Oie pour se rendre à Pikine (et vice versa) de ne pas s’arrêter.

Une solution alternative provisoire ou en complément consisterait  en une voie de détour courte s’embranchant sur la nouvelle voie de contournement liant Pikine Khourounar et le nouveau palais de justice de Pikine pour permettre aux véhicules provenant de Pikine et désirant se rendre vers le Rond point de la Case d’y accéder sans passer par le croisement Cambérène. Le tracé est proposé sur la figure ci-dessous.

En effet, une voie s’embranchant sur cette voie de contournement avec un éventuel pont sur une partie de la zone d’eau du Technopole par le chemin le plus court pour atteindre le rond-point de la Case aurait pu désengorger le trafic sur le croisement de Cambérène.

Le tracé proposé est en blanc sur cette vue de Google Earth.

Click pour une vue plus large

 

 

Vos contributions à l’amélioration de cette idée seraient les bienvenues.

En attendant la fin des travaux de reprise du Pont Sénégal 92, une solution provisoire pour faciliter la mobilité entre Dakar et sa banlieue nord et baisser la souffrance de la population.

En attendant la fin des travaux de construction du pont de Sénégal 92 auprès du stade LSS, il conviendrait de trouver une solution provisoire à la situation difficile de la circulation dans cette zone, en vue de faciliter la mobilité des véhicules et permettre aux populations de vaquer assez librement à leurs occupations, sans autant de souffrance.

Cliquer pour une vue plus large
Cliquer sur chacune des images pour une vue plus large
Rond-Point provisoire côté Dispensaire Nabil Choucaire
Rond-Point provisoire côté Dispensaire Nabil Choucaire

Cette solution consiste à réaliser deux Ronds-points :

  • un du côté de Nabil Choucaire
  • un du côté du stade

comme indiqué dans les vues de Google Earth ci-contre.

Rond Point provisoire côté Stade LSS
Rond Point provisoire côté Stade LSS

Ces ronds-points devraient permettre de traverser cette route de l’Aéroport en attendant la fin des travaux.

Il faut noter que cette route de l’Aéroport avec son sens unique a séparé complètement les Parcelles Assainies et la banlieue nord du reste de la ville de Dakar. Ce seul pont en assurait la liaison. C’est donc à se demander s’il ne serait pas plus judicieux de penser à augmenter les traversées de cette route, en projetant d’autres ponts.

Mais en attendant, ces ronds-points provisoires devraient constituer un soulagement pour la population.

En outre ils ne seraient pas difficiles à réaliser.

Qu’en pensez-vous ?

Une voie de contournement de la Patte d’Oie, ne serait-elle pas nécessaire ?

Presque chaque soir, il en est ainsi.

Presque chaque soir, il en est ainsi.(Cliquer dessus pour une vue plus large).

L’on peut observer, chaque soir, la longue file, sur l’échangeur de la Patte d’Oie, occasionnant des pertes de carburant non négligeables pour le pays, et de temps pour les usagers fatigués, désirant se rendre à leurs domiciles,  aux Parcelles Assainies, à Yoff, ou ailleurs.

Ceci aurait  vraisemblablement une répercussion négative sur notre développement économique.

  • Combien de litres de gasoil sont consommés sans gain après avoir fait l’objet d’une importation, ceci presque chaque jour ?
  • Combien de kg de CO2 sont rejetés par ce gasoil dans l’atmosphère ?
  • Le bilan annuel, ne pourrait-il pas être lourd ?
  • Le temps qu’on pourrait gagner ne pourrait-il pas contribuer au repos pour la santé ?

Il conviendrait d’une solution.

Cet échangeur est certes d’une grande utilité, ayant apporté un grand soulagement à la population. Cependant, dans le but de toujours mieux faire, il serait intéressant d’y apporter des améliorations.

Ainsi, le voudrait le progrès.

En effet, ce passage alimentant aussi bien Yoff que les Parcelles assainies, dont l’entrée par la Patte d’Oie constitue une principale assez sollicitée, l’endroit devient rapidement un goulot d’étranglement, et la circulation est vite bouchée.

La file peut durer jusqu'au delà de 21 h.
La file peut durer jusqu’au delà de 21 h.

C’est la raison pour laquelle, l’idée d’une voie de contournement pourrait décongestionner, en rejoignant la route des niayes, sur laquelle des aménagements appropriés pourraient être réalisés.

Cliquer
Voie de contournement de la Patte d’oie quittant l’autoroute venant de Dakar, pour piquer directement vers un embranchement sur la route des niayes. (Cliquer dessus pour une vue plus large).

Le projet est matérialisé par la ligne bleue sur la vue de Google Earth ci-contre.

Cette voie ferait certainement l’objet d’un pont assez long dans les marécages.

Ce n’est qu’une idée de projet. Une étude approfondie serait nécessaire pour une circulation dans les deux sens.

Il conviendrait de l’améliorer, ou de proposer des alternatives.

Les Parcelles assainies constituent une localité d’une envergure telle que celle-ci devrait disposer de plusieurs points d’entrée et de sortie.